Au cours de l’année dernière, Revenu Québec semble avoir accru le nombre de vérifications des masses salariales incluant la loi sur les compétences (1%). Même si la loi du 1 % pour la formation est relativement claire, les vérificateurs utilisent leur pouvoir discrétionnaire et leur autonomie pour dénicher et réclamer des documents non requis dans la loi. Ces zones grises que les vérificateurs recherchent peuvent entraîner de nombreux problèmes pour les entreprises croyant posséder les bons documents, qui fournissent ce qu’elles ont, et découvrent en fin de compte que ce n’est pas suffisant et font face à des évaluations importantes. Une fois que vous avez remis vos documents au vérificateur, il est beaucoup plus difficile de faire marche arrière que si ceux-ci ont été examinés au préalable par un professionnel.

Il est très important que vous soyez certain que votre documentation est à la hauteur avant de la remettre à des vérificateurs. Cela réduira les chances d’être évalué d’un montant quelconque et vous permettra de poursuivre l’esprit en paix sachant que vos documents sont plus que satisfaisants. Nous pouvons aider!